Optimiser les data transport pour réduire efficacement ses coûts opérationnels et son empreinte carbone.

Quels sont les bénéfices d’une data transport structurée en termes de coûts et d’impact environnemental ?

Vague

Un vrai manque de visibilité

Pour les directions métier (Opérations, Supply Chain, Logistique, Transport, Achats…) d’entreprises industrielles et de distribution, les facteurs de compléxité sont nombreux : l’internationalisation des activités commerciales et de sourcing, l’hétérogénéité des offres tarifaires ou encore l’exigence croissante des clients finaux en termes de livraison… 

Dès lors, il est difficile d’obtenir une visibilité efficace sur la performance du transport de marchandises, notamment en termes de maîtrise des coûts opérationnels et d’évaluation des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Relever le défi de la data transport

Or les équipes dirigeantes et opérationnelles souffrent aujourd’hui de données peu exploitables car non structurées, éclatées, parcellaires ; ainsi que de ressources métier et technologiques limitées pour créer des outils de pilotage efficients sur la maîtrise des dépenses et la mesure de leurs émissions carbonées. 

Comment y remédier ? Par où commencer ? Quels sont les leviers apportés par la digitalisation pour piloter de façon simple et efficace le flux achats, la dépense et les volumes tout en maîtrisant a minima son empreinte carbone ?

Pour répondre à ces problématiques, Arthur Auclair, VP Sales de Sightness présente les enjeux, les meilleures pratiques et des exemples précis de scénarios d’usage sur l’importance de la maîtrise de la data transport de ses applications (process, outils), leviers encore très mal exploités pour l’(éco)performance transport. Il répond à vos questions quant à la mise en place et à l’utilisation d’une base de données optimisée et d’un outil digital dédié à la visibilité des coûts et à la mesure de l’empreinte carbone. 

Arthur Auclair
VP Sales
Sightness

Pour accéder au replay