Les bénéfices insoupçonnés du contrôle des factures transport.5 min

Vague

Le contrôle de la facturation transport est un levier stratégique pour améliorer la compétitivité de l’entreprise, mais il n’est que rarement un sujet prioritaire pour les directions générales des grandes entreprises européennes. Pourtant, notre expérience sur le sujet nous a fait réaliser que le potentiel de cette pratique pour les supply chain managers, va bien au-delà de sa vocation initiale. Grâce à un travail minutieux sur la data, elle se révèle être une des meilleures pratiques pour réduire efficacement ses coûts de transport. 

Budget transport : le casse-tête

Dans un contexte dense et en constante évolution, le transport souffre de sa faible digitalisation.

À la complexité tarifaire et contractuelle, s’ajoute un lourd volume de données presque impossible à appréhender. Résultat, une absence de visibilité consolidée sur la dépense, qui mène invariablement à des erreurs de perception et à des dérives de coûts durables.

La constitution ou le pilotage du budget est en effet souvent un moment de forte tension au sein du service transport d’une entreprise. Il nécessite la mobilisation en urgence des équipes pour collecter les données nécessaires. Quand elles parviennent à être rassemblées, il faut les mettre en forme et les nettoyer car elles sont le plus souvent inexploitables en l’état. Des tâches chronophages aboutissant à des résultats assez approximatifs.

C’est seulement lorsque la photographie de l’existant est complète et exacte que l’on peut réellement commencer à améliorer ce que l’on voit.

Lorsqu’il est nécessaire de mener des projets d’optimisation qui impactent plusieurs périmètres géographiques, parfois mondiaux, cela implique de facto une complexité supplémentaire liée au nombre important de sites logistiques, de transporteurs ainsi que de nombreuses autres parties prenantes (filiales, business units, clusters…). La collecte et l’exploitation des données transport indispensables à la bonne conduite du projet, éclatées entre les acteurs impliqués, devient encore plus ardue.

Grâce à la digitalisation et aux capacités offertes par les algorithmes d’outils analytiques avancés, les entreprises peuvent dépasser la complexité pour enfin activer le potentiel des données en mettant en place un fin contrôle de leurs factures transport.

Une démarche exhaustive et génératrice de valeur

L’audit de la facturation transport (en anglais, freight audit & payment) permet ainsi à un donneur d’ordre de vérifier l’exactitude des factures émises par ses transporteurs. En décelant des décalages entre les montants théoriquement dus et ceux effectivement facturés, cette démarche aligne achats, consommation et facturation dans un objectif de réduction des coûts liés au transport.

Mauvaise application des grilles tarifaires de transport négociées, surcoûts, flous contractuels, erreurs de facturation…toute déperdition budgétaire injustifiée est mise en lumière afin de garantir que le prix facturé pour chaque ordre de transport correspond à ce qui a été convenu avec le prestataire.

Une véritable démarche complète de contrôle facture est un levier financier puissant.

Les indicateurs qui en sont issus sont très clairs : sur un périmètre contrôlé, les écarts constatés entre les montants contractuellement dus et ceux facturés vont dans la grande majorité des cas de 2 à 5%. Pour des entreprises dont le budget transport se compte en dizaines ou en centaines de millions d’euros par an, il ne s’agit pas de sommes négligeables

Malgré ce que l’on pourrait supposer, un grand nombre de multinationales et d’ETI n’ont pas encore franchi le pas. Leurs décideurs restent handicapés par le manque de visibilité sur la performance économique de leur supply chain, et sur les leviers d’optimisation activables pour améliorer leur compétitivité.

Agilité stratégique, pilotage facilité

Une démarche de contrôle des factures transport exhaustive, au-delà de permettre des économies significatives grâce à la détection et à la régularisation des écarts entre sommes dues et sommes facturées, contribue à générer des données économiques fiables, actualisées, indispensables à une supply chain end to end réellement performante.

Les indicateurs qui en sont issus peuvent ainsi être utilisés rapidement et efficacement afin de répondre aux sollicitations des différentes directions d’une entreprise, tout en simplifiant la conduite de projets d’envergure et de transformation structurelle, comme des appels d’offres ou des études de network design.

Au quotidien, le pilotage opérationnel est également grandement facilité.

Le contrôle de facture transport améliore l’efficience des équipes en leur permettant de dépasser la complexité inhérente aux volumes et aux données et de se concentrer sur la réelle compréhension de leur dépense transport.

Le contrôle de la facturation n’est donc pas qu’une simple démarche opérationnelle permettant de sécuriser les flux financiers liés au transport et de faire des économies substantielles. Il déclenche automatiquement un double effet d’opportunité, à la fois tactique et stratégique. Tactiquement, il injecte des données de très haute qualité dans des supply chains souvent aveugles sur le transport.

Stratégiquement, il permet à celui qui l’adopte d’être bien plus agile dans la conduite de transformations majeures. C’est ainsi une arme redoutable au service de la compétitivité des entreprises. 



Sightness a développé Invoice Control, une solution automatisée de contrôle de la facturation transport. Invoice Control passe au crible l’intégralité de votre facturation transport afin d’identifier les erreurs de facturation (tarifs, surcoûts, poids…) mais aussi les vides ou flous contractuels qui pèsent sur votre dépense.